L’isolation des combles perdus d’une maison est essentielle. Pour rappel, entre 25 et 30% des déperditions thermiques s’effectuent par le toit ! Mais quelle quantité de matériau isolant prévoir ?

La Résistance thermique minimale

D’un point de vue réglementaire, pour respecter le norme RT2012, la toiture d’une maison doit avoir une résistance thermique minimale (appelée « R ») de 8 m².K/W (« R » caractérise la résistance d’un isolant aux flux de chaleur et dépend de la conductivité thermique et de l’épaisseur de l’isolant selon la formule).

Plus la résistance thermique minimale (R) d’un isolant est élevée, moins la chaleur le traverse.

En rénovation, pour être éligible au CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique), qui représente 30 % du montant total de la facture (hors main d’œuvre), on doit atteindre 7 m².K/W pour des combles perdus (et 6 m².K/W pour des combles aménagés).

L’épaisseur de l’isolation des combles : en fonction du matériau

Les différents matériaux possibles pour l’isolation de combles perdus ne présentent pas les mêmes performances. Ainsi, à résistance thermique minimale égale, un matériau performant pourra être plus mince qu’un autre matériau moins performant.

Revenons sur la résistance thermique minimale (« R »). Elle se calcule en ramenant la conductivité thermique (λ) à l’épaisseur (e, exprimée en mètre) de l’isolant selon la formule : e/λ. Ainsi, à épaisseur d’isolant égale (e), plus la conductivité thermique (λ) est basse, plus sa résistance thermique est forte : l’isolant est donc plus performant.

Chez Lovisol, expert de l’isolation par soufflage de coton, nous avons fait le choix de la laine de coton : son pouvoir isolant va jusqu’à un coefficient R12 contre le froid. Ces excellentes performances thermiques permettent de répondre aux critères définis dans les normes et labels de performance thermique les plus répandus : RT2020, BEPOS, Maison Passive.

Donnons quelques chiffres sur la laine de coton : il faut

  • une épaisseur de 430 mm pour respecter le niveau de résistance thermique minimal de 7 m².K/W requise pour l’isolation des combles perdus dans le cadre du CITE,
  • une épaisseur de 490 mm pour avoir une résistance thermique minimale de 8 m².K/W, pour répondre à la norme RT 2012.

Un isolant comme la laine de coton ne doit pas être tassée afin de ne pas diminuer l’efficacité des bulles d’air qu’elle contient et qui jouent aussi un rôle dans le pouvoir d’isolation du matériau. C’est d’ailleurs pour cela que Lovisol pratique l’isolation par soufflage du coton.

Ne vous contentez pas du minimum !

Une bonne isolation permet d’avoir un bon niveau de confort dans son logement, que ce soit en hiver ou en été. Parallèlement, cela permet de réaliser des économies d’énergie, tant en été (pas ou moins de climatisation) ou en hiver (facture de chauffage moins élevée).

Investir dans une bonne isolation, c’est, demain, faire des économies d’énergie, en plus d’avoir un meilleur niveau de confort !

Contactez une entreprise expérimentée en isolation par soufflage de coton

Pour isoler vos combles perdus avec un isolant efficace et écologique, faites appel à Lovisol, spécialiste de l’isolation par soufflage de coton.

Certaines aides sont conditionnées à leur réalisation par une entreprise certifiée RGE (« Reconnu Garant de l’Environnement »), ce qui est le cas de Lovisol, expert de l’isolation par soufflage de coton.