L’isolation des murs est, avec l’isolation de votre toiture ou de vos combles, et la rénovation de vos menuiseries, un des moyens les plus efficaces pour effectuer des économies d’énergie, réduire votre facture de chauffage, améliorer le confort de votre logement et augmenter sa valeur immobilière. Intéressé ? Voici quelques éléments pour pouvoir bien comprendre l’intérêt de ces travaux d’amélioration énergétique.

L’isolation des murs : intérieure ou extérieure ?

Les deux techniques d’isolation des murs sont recommandables, par l’intérieur ou par l’extérieur, elles ont toutes deux des avantages et des inconvénients, et contribuent efficacement à réduire les déperditions de chaleur jusqu’à 25%, c’est autant en moins à payer à la fin du mois pour chauffer votre logement.

Dans le cas de murs particulièrement peu isolants, un phénomène de paroi froide peut intervenir quand la température des murs est inférieure de 5°C à l’air ambiant : de la vapeur d’eau condensée peut alors se former sur les murs, allant jusqu’à l’apparition de moisissures dans les pièces.

Isoler ses murs par l’intérieur

C’est la technique d’isolation thermique des murs la moins chère, la plus rapide, et la plus répandue. Elle ne nécessite pas de formalité administrative comme une déclaration de travaux (DT), mais suppose tout de même de devoir libérer les pièces pendant le temps de ces travaux. La mise en place de l’isolation viendra “grignoter” un peu la surface habitable.

Isolation des murs par l’extérieur

L’installation par l’extérieur apporte une meilleure isolation des murs, elle est plus adaptée pour couper les ponts thermiques, et est plus performante particulièrement en été, mais les travaux nécessaires sont plus importants et compliqués, et nettement plus chers, même s’ils n’impliquent pas de devoir libérer les pièces. L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) est généralement employée dans le cadre d’une rénovation globale d’un bâtiment au vu de l’ampleur potentielle des travaux.

Les techniques d’isolation de murs par l’intérieur

Si les travaux d’isolation des murs par l’intérieur consistent à fixer un isolant sur vos murs en conservant une lame d’air, l’entreprise en charge de votre isolation saura vous conseiller selon les impératifs techniques et la configuration des lieux.

Les conseils apportés pourront notamment concerner :

  • Le mode de fixation de votre isolant, selon la nature du support
  • Le type d’isolant préconisé (polystyrène, laine de verre ou laine de roche…), son épaisseur et ses propriétés
  • Le type de finition possible : en fonction de votre projet et de votre budget, il est possible d’envisager plusieurs solutions isolantes, en optant par exemple pour une isolation directement doublée en panneaux de plâtre (BA13).

A noter que quelle que soit la technique utilisée, l’isolation de vos murs vous fera bénéficier également d’une amélioration de votre isolation phonique, sensible ou notable selon les caractéristiques de base de vos murs.

Les aides et crédits d’impôt pour isoler vos murs

Différents dispositifs d’aides et de crédit d’impôt sont disponibles dans le cas de travaux d’isolation thermiques des murs réalisés par un professionnel. Selon les caractéristiques de votre ménage et votre lieu d’habitation vous pouvez prétendre à différentes aides, comme MaPrimeRénov’, les Certificats d’économie d’énergie (CEE), l’éco-prêt à taux zéro, le chèque énergie ou encore des aides proposées par les collectivités locales. Contactez-nous, nous pourrons vous renseigner sur celles-ci, et sur les différentes manières de réduire votre facture énergétique.