Laines minérales ou laines naturelles, les choix pour isoler ses combles sont nombreux. Pour les consommateurs qui se lancent dans l’isolation de leurs combles perdus, comprendre les qualités de ces différents types d’isolants reste quelquefois délicat.

Alors quelle isolation en laine choisir pour ses combles ? Quelques repères pour y voir plus clair.

Les laines d’origine naturelle

Si les opérations telles que l’isolation à 1 euro ont contribué à développer la volonté des particuliers pour isoler leurs logements, le choix des matériaux durables et éco-responsables est non négligeable.

En plus du gain énergétique et de l’allègement de la facture de chauffage ou de climatisation en été, le choix de ces isolants plus sains permet de garantir un meilleur respect de l’environnement, mais également des habitants de la maison.

La fibre de bois

Un isolant qui se dégrade peu dans le temps et permet une bonne isolation au bruit, mais celui-ci est plutôt contraignant à la pose, en raison du poids et de la taille des panneaux à poser.

La laine de chanvre

Naturellement imputrescible, là encore cette matière offre une bonne isolation acoustique. La laine de chanvre présente l’intérêt de repousser les indésirables tels que les rongeurs et insectes xylophages.

La fibre de lin

Résistante au feu, aux moisissures et aux insectes, mais permettant également de réguler naturellement l’humidité, la fibre de lin est un bon isolant thermique et phonique.

La laine de mouton

Sa mise en œuvre est particulièrement simple, mais il est impératif de vérifier que celle-ci a bénéficié de traitements contre les insectes et les mites. Attention cependant, la laine de mouton n’est pas recommandée pour les endroits humides.

La ouate de cellulose

Issue du recyclage et traitée contre les rongeurs et les insectes, ce type de ouate résiste globalement bien dans le temps si sa densité est suffisante.

Cependant, là encore la ouate de cellulose n’est absolument pas recommandée pour les endroits soumis à l’humidité.

La laine de coton

Issue du recyclage de textiles, cet isolant est disponible sous forme de panneau mais peut être également être mis en place grâce au procédé de soufflage.

La laine de coton est particulièrement légère et peut être utilisée pour une pose sur un faux-plafond.

Celle-ci résiste à l’humidité et aux nuisibles (en raison des traitements durant la fabrication) et dispose en outre d’excellentes qualités d’isolation thermique, mais également acoustique.

Contrairement aux laines minérales, l’isolation obtenue est également particulièrement performante en été, ses propriétés de déphasage thermique étant cinq fois plus élevées que ces autres matériaux.

Enfin, les laines de coton sont traitées afin de les rendre ininflammable.

Les laines minérales

Particulièrement populaires, ces isolants sont utilisés depuis de nombreuses années et présentent des performances très honorables. Il est cependant important de noter que ceux-ci ne disposent pas des meilleures empreintes environnementales en raison de leurs modes de fabrication.

La laine de verre

Comme son nom l’indique, celle-ci provient du verre et plus précisément de la silice.

La laine de verre est l’isolant aujourd’hui le plus utilisé, en raison de ses bonnes qualités d’isolation thermique mais surtout de son tarif bas.

Permettant également de bénéficier d’une isolation acoustique correcte, celle-ci est ininflammable mais pas totalement insensible à l’humidité qui pourra altérer dans le temps ses qualités.

La laine de roche

Fabriquée à base de roche volcanique, elle est bien entendu absolument ininflammable et permet isolation thermique et acoustique. En comparaison à la laine de verre, elle est moins sensible à l’humidité.

Choisir son isolant

Plus qu’un choix relevant du budget, l’isolation se décline désormais selon plusieurs critères.

Accès aux aides de l’état, crédit d’impôt, réglementation thermique et respect de l’environnement… selon la surface à isoler, l’emplacement de votre logement et les contraintes présentes, il est important de bénéficier d’un conseil éclairé et d’opter pour une isolation de vos combles qui ménagera à la fois votre compte en banque, votre santé et l’environnement tout en réalisant des économies d’énergie.

L’étude de votre projet et l’accompagnement d’une entreprise certifiée RGE pourront vous permettre un investissement durable sans subir un choix inadapté ou une installation qui perdra ses propriétés dans le temps.