Parce que tous les travaux ne nécessitent pas le même temps, n’ont pas le même degré d’urgence ou ne visent pas aux mêmes résultats, il est important de prioriser les travaux de rénovation énergétique. Comment faire ?

Rénovation énergétique : connaître les sources de déperdition d’énergie

En théorie et en moyenne (tout dépend bien entendu de la qualité et de l’ancienneté de l’isolation pour chaque logement), on estime qu’un logement laisse échapper la chaleur :

  • Par la toiture et les combles perdus (30% de la chaleur)
  • Par les murs (20 à 25%)
  • Par l’air renouvelé et les fuites (20 à 25%)
  • Par les fenêtres (10 à 15%)
  • Par les ponts thermiques (5 à 10%)
  • Par les sols / planchers bas (7 à 10%)

Rénovation énergétique : faire un état des lieux

Mais, au-delà de la théorie qui rappelle bien toutefois l’importance cruciale de la toiture et des combles perdus, ce qui vous intéresse, c’est votre propre maison !

Pour une vision objective de votre logement, adressez-vous à un professionnel pour effectuer un diagnostic en performance énergétique (DPE), et identifier ainsi les chantiers prioritaires.

En effet, selon l’âge de votre maison, la qualité des matériaux utilisés, ou encore l’ancienneté des éléments isolants (les portes et fenêtres, la toiture…), la réponse variera !

Focus sur le DPE

Le diagnostic en performance énergétique (DPE) est connu car il est obligatoire pour tous les logements d’habitation lors de leur mise en vente ou mise en location. Mais il est aussi de faire un DPE volontaire (indépendamment d’une vente ou d’une location) afin de faire un état des lieux de son logement.

Le DPE doit être réalisé par un diagnostiqueur professionnel répondant à certains critères notamment de certification (annuaire officiel).

Le DPE contient toute une série d’informations dont des recommandations pour maîtriser les consommations d’énergie, en particulier les travaux qui pourraient être réalisés pour améliorer la performance énergétique du bâtiment, accompagnées d’une évaluation de leur coût et de leur efficacité.

Rénovation énergétique : vos objectifs

Il vous faudra également définir vos objectifs.

Ainsi, pour avoir plus chaud en hiver, la première chose à faire ne sera peut-être pas de changer le système de chauffage, mais d’isoler vos combles perdus. En effet, mieux vaut investir dans un nouveau système de chauffage lorsque l’isolation du logement est déjà bonne : vous ferez alors des choix bien dimensionnés pour votre chauffage, sans avoir besoin de voir « trop grand » en raison des déperditions de chaleur dues à une mauvaise isolation.

Autre exemple : garder un niveau de confort satisfaisant l’été (lorsqu’il fait chaud) peut se traduire par des réponses complémentaires : installation de brises soleil, mais aussi rénovation des combles perdus qui ne contribuent pas à assurer un bon niveau de confort qu’en hiver !

Rénovation énergétique : le budget

Autre élément qui vous permettra d’arbitrer : votre budget, à mettre en regard des bénéfices attendus pour vos travaux. Pour connaître le coût de l’isolation de vos combles perdus grâce à un matériau sain en Alsace et Lorraine, contactez-nous !

Rénovation énergétique : le calendrier

La mise en œuvre des travaux de rénovation énergétique dépendra de la nature des travaux. Certains chantiers sont plus difficiles à mettre en œuvre en hiver, tandis que d’autres, comme la rénovation de l’isolation des combles perdus, peuvent se faire tout au long de l’année.

Rénovation énergétique : comment prioriser les travaux ?