Lovisol intervient sur la rénovation de vos combles perdus à proximité de Belonchamp pour vous apporter plus de confort et de bien-être été comme hiver avec l’isolation par soufflage de coton ! La laine de coton Lovisol fabriquée en France est écologique et performante pour isoler vos combles. Agence de Selestat (67) est située à 0kms de Belonchamp (soit 0 minutes en voiture) pour vous aider à faire des économies d’énergie, n’hésitez pas à demander une étude personnalisée gratuite.

Avis clients

4/5

4/5
Très bon travail, des ouvriers sérieux,

Très bon travail, des ouvriers sérieux,

Par P. Dalila de Belonchamp le 03 Septembre 2018

    Actualités Belonchamp 70270

    Isolation des combles : obtenez votre étude personnalisée pour votre résidence à Belonchamp !
    Vous vous apprêtez à rechercher un prestataire pour lui faire mener à bien une prestation d’isolation des combles de votre résidence sur la localité de Belonchamp (70270) ?
    Sur la localité de Belonchamp (localisée dans le département “Haute-Saône” [70], dans la région Franche Comté), vous êtes l’un des deux cents-deux hommes et femmes (moins deux pour cent) qui habitent dans l’un des quatre-vingt-six foyers ?
    En tout cas, sollicitez Lovisol, société prestataire de services expérimentée dans l’isolation des combles perdus par soufflage, pour vous faire adresser votre étude optimisée ! Lovisol (isolation par soufflage), spécialiste de l’isolation des combles en cotonwool, est prêt à vous accompagner pour concrétiser votre demande.
    Afin d’avoir une isolation efficiente, thermique et accoustique des combles de votre maison, sélectionnez la laine de coton, une solution isolante saine !
    Selon Wikipedia, “Belonchamp faisait autrefois partie de la baronnie de Melisey et dépendait des seigneurs de Faucogney.
    On peut encore voir les vestiges de deux châteaux forts. Dans celui du Châtelet, on a découvert des médailles à l’effigie d’empereurs romains, tandis qu’au pied des ruines du mont Chaton ont été retrouvées des pièces d’armures. Celles-ci auraient été abandonnées là à la suite d’un combat entre les Lorrains et les Espagnols.”