Lovisol intervient sur la rénovation de vos combles perdus à proximité de Châtenois-les-Forges pour vous apporter plus de confort et de bien-être été comme hiver avec l’isolation par soufflage de coton ! La laine de coton Lovisol fabriquée en France est écologique et performante pour isoler vos combles. Agence de Selestat (67) est située à 0kms de Châtenois-les-Forges (soit 0 minutes en voiture) pour vous aider à faire des économies d’énergie, n’hésitez pas à demander une étude personnalisée gratuite.

Avis clients

5/5

5/5
Personnel compétent . Bon travail réalisé.

Personnel compétent . Bon travail réalisé.

Par C. Roland de Chatenois les forges le 21 Mars 2019

    Actualités Châtenois-les-Forges 90700

    Isolez vos combles : obtenez votre étude personnalisée pour votre maison localisée sur la commune de Châtenois-les-Forges !
    Vous voulez identifier une société pour lui confier la réalisation d’une prestation d’isolation des combles de votre maison sur la localité de Châtenois-les-Forges (CP : 90700) ?
    Sur la localité de Châtenois-les-Forges (située dans le département “Territoire de Belfort” [90], dans la région Franche Comté), vous êtes l’un des deux mille six cent quatre-vingts et un individus (moins zéro pour cent) qui sont logés au sein de l’un des mille quatre-vingt-douze ménages ?
    Quel que soit votre état, contactez Lovisol, société prestataire de services expérimentée dans l’isolation des combles perdus par soufflage, pour vous faire adresser votre étude optimisée ! Lovisol Isolation, professionnel de l’isolation des combles en cotonwool, vous attend pour l’accomplissement de votre demande.
    Afin d’avoir une bonne isolation thermique et accoustique des combles de votre logement, sélectionnez la laine de coton, un produit isolant sain !
    Pour l’encyclopédie Wikipedia, “La commune, qui est chef-lieu du canton de Châtenois-les-Forges, est située au sud-est du département, sur la RN 437, à mi-chemin entre Belfort et Montbéliard.Le nom de Châtenois est cité pour la première fois en 1098. En 1147 Casteneyaco (Kestenholz en allemand) abritait alors un prieuré de l’ordre de Saint-Augustin dont la chapelle aurait servi d’église paroissiale. En 1300 un différend entre le prieur de Châtenois et celui de Lanthenans (Doubs) donna lieu à un procès qui laissa des traces dans les archives. Cet établissement religieux, qui avait cessé en 1435 de dépendre du prieuré de Lanthenans pour être rattaché au chapitre de Montbéliard, disparut à la fin du XVIe siècle. L’église actuelle a été consacrée le 20 juin 1745 à saint Étienne.”