Lovisol intervient sur la rénovation de vos combles perdus à proximité de Dounoux pour vous apporter plus de confort et de bien-être été comme hiver avec l’isolation par soufflage de coton ! La laine de coton Lovisol fabriquée en France est écologique et performante pour isoler vos combles. Agence de Lunéville (54) est située à 0kms de Dounoux (soit 0 minutes en voiture) pour vous aider à faire des économies d’énergie, n’hésitez pas à demander une étude personnalisée gratuite.

Avis clients

5/5

5/5
tres bien merci

tres bien merci

Par D. Souvay de dounoux le 20 December 2018

Merci beaucoup pour votre réponse. Excellentes fêtes de fin d'année à vous bien au chaud. L'équipe LOVISOL

Par Lovisol le 20 December 2018

    Actualités Dounoux 88220

    Isolation des combles : faites-vous adresser votre étude personnalisée pour votre demeure située sur la commune de Dounoux !
    Vous vous apprêtez à chercher une société en vue de faire effectuer un service d’isolation des combles de votre résidence principale ou secondaire sur la localité de Dounoux (code postal : 88220) ?
    Sur la commune de Dounoux (dans le département “Vosges” [88], dans la région Lorraine), vous êtes l’un des sept cent quatre-vingt-huit individus (plus quatre pour cent) qui résident dans l’un des deux cent soixante-dix-huit foyers ?
    Quelle que soit votre situation, joignez Lovisol, entreprise prestataire de services spécialiste de l’isolation des combles perdus par soufflage, pour recevoir votre étude optimisée ! Lovisol douceur, professionnel de l’isolation des combles en cotonwool, est prêt à partager ses conseils avec vous pour répondre à votre demande.
    Afin d’avoir une excellente isolation, thermique et accoustique des combles de votre habitation, optez pour la laine de coton, une solution saine pour isoler !
    Dans l’encyclopédie Wikipedia, “Dousnous (1332)
    Dounouls (1333)
    La première trace écrite du village de Dounnoux (avec 2 n), village de l’ancien duché de Lorraine, date du XIVe siècle.
    En 1390, Jacob d’Ancelle reconnaît recevoir la quarte partie des dîmes de Dounoux et Uriménil. Les habitants de ces deux villages avaient reçu du duc Charles II le droit de faire pâturer leurs bêtes et de couper du bois dans le ban d’Uxegney, autorisation renouvelée par le duc Jean II en 1470, droit remis en cause en 1495 par le duc Evrard de Dommartin, puis confirmée par Charles III en 1566.”