Lovisol intervient sur la rénovation de vos combles perdus à proximité de Folgensbourg pour vous apporter plus de confort et de bien-être été comme hiver avec l’isolation par soufflage de coton ! La laine de coton Lovisol fabriquée en France est écologique et performante pour isoler vos combles. Agence de Selestat (67) est située à 0kms de Folgensbourg (soit 0 minutes en voiture) pour vous aider à faire des économies d’énergie, n’hésitez pas à demander une étude personnalisée gratuite.

Avis clients

5/5

5/5
Travaux d'isolation de comble par soufflage de laine de coton.

Travaux réalisés avec compétences professionnelles, techniciens très sympas et chantier nickel à leur départ, à recommander.

Par steinsultzm de Hegenheim le 01 Septembre 2018

    Actualités Folgensbourg 68220

    Isolation de vos combles : ayez votre étude personnalisée pour votre demeure située sur la commune de Folgensbourg !
    Vous êtes en quête d’une entreprise afin de lui faire mener à bien un service d’isolation des combles de votre résidence sur la commune de Folgensbourg (code postal : 68220) ?
    Sur la localité de Folgensbourg (localisée dans le département “Haut-Rhin” [68], dans la région Alsace), vous êtes l’un des six cent trente-trois individus (moins zéro pour cent) qui sont réunis dans l’un des deux cent cinquante-sept foyers ?
    Dans tous les cas, contactez Lovisol, société prestataire de services expérimentée dans l’isolation des combles perdus par soufflage, pour recevoir votre étude sur-mesure ! Lovisol Isolation, spécialiste de l’isolation des combles avec de la laine de coton, est prêt à partager son expertise avec vous pour la réalisation de votre demande.
    Pour une isolation performante, thermique et accoustique des combles de votre demeure, préférez la laine de coton, une solution saine !
    Pour Wikipedia, “Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d’Alsace.
    Ses habitants sont appelés les Folgensbourgeois et les Folgensbourgeoises.
    La première mention du village dont nous disposons date de 1190 ; il fait partie de la seigneurie de Ferrette qui passe aux Habsbourg en 1324 ; au XIXe siècle il y a deux tuileries et des ateliers de poterie ; la paroisse dépendait de l’abbaye de Lucelle et était desservie par un cistercien du prieuré voisin de Saint-Apollinaire.”