Lovisol intervient sur la rénovation de vos combles perdus à proximité de Fort-Louis pour vous apporter plus de confort et de bien-être été comme hiver avec l’isolation par soufflage de coton ! La laine de coton Lovisol fabriquée en France est écologique et performante pour isoler vos combles. Agence de Selestat (67) est située à 0kms de Fort-Louis (soit 0 minutes en voiture) pour vous aider à faire des économies d’énergie, n’hésitez pas à demander une étude personnalisée gratuite.

Avis clients

5/5

5/5
Travaux d'isolation de comble par soufflage de laine de coton.

Travaux très satisfaisant

Par D. L de Forstfeld le 26 Septembre 2018

4/5

4/5
Isolation de comble par soufflage de laine naturelle

Je recommande, très satisfait

Par albertfriedmann de Fort-Louis le 12 Juillet 2018

    Actualités Fort-Louis 67480

    Isolation des combles : recevez votre étude personnalisée pour votre habitation située sur la commune de Fort-Louis !
    Vous êtes en quête d’une société dans l’intention de lui confier la réalisation d’une prestation d’isolation des combles de votre résidence à Fort-Louis (code postal : 67480) ?
    A Fort-Louis (localisée dans le département “Bas-Rhin” [67], dans la région Alsace), vous êtes l’un des deux cent trente-neuf résidents (plus un pour cent) qui sont installés dans l’un des quatre-vingt-dix ménages ?
    Quel que soit votre cas de figure, contactez Lovisol, société prestataire de services spécialiste dans l’isolation des combles perdus par soufflage, pour avoir votre étude optimisée ! Lovisol douceur, expert de l’isolation des combles en cotonwool, se tient prêt à vous apporter conseil pour la réalisation de votre projet.
    Pour obtenir une isolation comme il faut, thermique et phonique de vos combles, prenez la laine de coton (cotonwool), une solution d’isolation saine !
    Dans l’encyclopédie en ligne Wikipedia, “La commune est baignée par la Moder.
    En 1793, lors de la guerre de la Première Coalition, les troupes autrichiennes du général Lauer assiègent avec l’aide de troupes émigrées, la place forte commandée par le général Michel Durand, défendue, entre autres, par un bataillon de volontaires corréziens appelé « Bataillon de la Guillotine », et dont le drapeau représentait l’exécution du roi Louis XVI. Le 14 novembre, la place forte tombe en présence du corps du prince de Condé, et les prisonniers républicains sont envoyés en captivité dans le Banat de Temeswar en Roumanie.”