Lovisol intervient sur la rénovation de vos combles perdus à proximité de Peltre pour vous apporter plus de confort et de bien-être été comme hiver avec l’isolation par soufflage de coton ! La laine de coton Lovisol fabriquée en France est écologique et performante pour isoler vos combles. Agence de Lunéville (54) est située à 0kms de Peltre (soit 0 minutes en voiture) pour vous aider à faire des économies d’énergie, n’hésitez pas à demander une étude personnalisée gratuite.

Avis clients

5/5

5/5
Je constate un mieux sensible dans l'installation de ...

Je constate un mieux sensible dans l'installation de chauffage

Par Jld57 de Peltre le 07 December 2018

    Actualités Peltre 57245

    Isolation de vos combles : faites-vous envoyer votre étude personnalisée pour votre résidence localisée à Peltre !
    Vous voulez contacter une entreprise dans le but de lui confier la réalisation d’un service d’isolation de vos combles sur la commune de Peltre (CP : 57245) ?
    Sur la localité de Peltre (située dans le département “Moselle” [57], dans la région Lorraine), vous êtes l’un des mille quatre cent soixante-douze demeurants (plus un pour cent) au sein de l’un des cinq cent vingt-six foyers ?
    Dans tous les cas, prenez contact avec Lovisol, société prestataire de services expérimentée de l’isolation des combles perdus par soufflage, pour avoir votre étude sur-mesure ! Lovisol, expert de l’isolation des combles avec de la laine de coton, se tient prêt à vous délivrer ses conseils pour la réalisation de votre projet.
    Afin d’avoir une isolation efficiente, thermique et phonique des combles de votre demeure, retenez la laine de coton, un produit sain pour isoler !
    Selon l’encyclopédie Wikipedia, “La commune française la plus éloignée de Peltre est Urepel dans les Pyrénées-Atlantiques (890,5 km).
    Le nom du village aurait pour origine un Gaulois nommé Pertus.
    Au Haut Moyen Âge est érigée la paroisse de Saint-Privat de Montigny : elle a pour annexe Peltre et Magny, chacune ayant sa petite église, le tout dépendant de l’archiprêtré de Noisseville. En 1194, l’évêque Bertram donne la paroisse de Saint-Privat à l’abbaye Saint-Clément de Metz qui garde cette possession jusqu’à la Révolution et désigne le curé. Cette union est confirmée la même année par l’archevêque de Trèves et par le pape Célestin III, suivi d’une bulle d’Innocent III en 1202. L’église est placée sous le vocable de saint Clément, premier évêque de Metz, et le curé devient alors vicaire perpétuel.”